L'art de se Lancer, de Guy Kawasaky


# De la liste des 99 meilleurs livres de Business du Personal MBA

Dans l'Art de se Lancer : Le Guide Tout Terrain pour Tout Entrepreneur, Guy Kawasaki présente un enseignement qu'il fonde sur sa carrière passée dans une entreprise mythique : Apple. Que vous aspiriez à devenir entrepreneur, intrapreneur, gérant d'une entreprise ou à la tête d'une organisation à but non lucratif, ce livre vous montrera comment vous lancer et faire de votre nouveau service, idée ou produit, un succès. Ce livre vous donne les clés pour déployer de façon efficace les nouveaux outils et opportunités offertes par les médias sociaux, le crowdfunding et le cloud.

1/ La meilleure raison pour créer une entreprise, c'est de vouloir créer du sens.

    Améliorer le monde, le sort de ses clients, de ses lecteurs (pour un blog). C'est une motivation puissante et noble. Je me lève plus facilement le matin si je me dis que c'est pour changer le monde, que si c'est juste pour gagner de l'argent. Et vous ?

    2/ Définir son Mantra, autrement dit votre mission

      Quel est la cause que vous servez ? Par exemple, le Mantra de Coca-Cola pourrait être "Rafraîchir le monde". Un mantra est court, beau et évident.Il motive vos salariés contrairement au slogan qui motive vos clients.

      3/Aller de l'avant 

        Ne pas rester immobile, avancer maintenant, car il n'y a jamais de bon moment pour se lancer.  

        Essayer, se planter, corriger, essayer , se planter, corriger, ... C'est comme cela que l'on construit un produit qui plaît à son client.

        4/ Le diplôme, n'est pas un gage de talent. 

          A l'appui, Guy Kawasaky cite de nombreux entrepreneurs qui ont réussi alors que sur le papier rien ne les y prédestinait : Bill Gates, Steve Jobs, Larry Page, Oprah Winfrey, ...

          5/ Éviter la procrastination

            La procrastination c'est l'art de reporter à plus tard des actions qui pourraient être entreprises dès aujourd'hui, c'est en somme une incapacité à se mettre au travail. Pour combler le temps qui passe, on entreprend toute une série d'actions inutiles mais qui donnent le sentiment d'avancer, bref on brasse du vent. Allez à l'essentiel.

            6/ Être lucide sur ses faiblesses.

              Savoir se vendre, ce n'est pas masquer ou nier ses faiblesses de façon systématique, c'est juste être lucide. Dans le contexte de la création d'une entreprise, il ne suffit pas de dire que l'on est supérieur à ce qui existe, ou pire de nier ce qui existe, mais d'expliquer sa supériorité. Vous construirez ainsi votre crédibilité.

              Pour aller plus loin : Quelles sont vos faiblesses ?

              7/ Déminer les tensions, avant les réunions
                Les réunions importantes - Guy Kawasaky cite les réunions des conseils d'administration - ne doivent pas être le lieu pour annoncer les mauvaises nouvelles. Il faut rencontrer chaque participant en tête à tête au préalable, afin de déminer et prendre le temps d'expliquer les mauvaises nouvelles.

                8/ Ne faire des partenariats que s'il s'agit d'augmenter les prévisions financières.

                Pas besoin de partenariats de prestiges, pour se donner bonne presse.


                9/ Cultiver l'art du networking / schmoozing

                Guy Kawasaki cite Darcy Rezac pour qui le networking c'est "l'art de découvrir ce que vous pouvez faire pour quelqu'un". Autrement dit, n'attendez pas d'avoir besoin d'un service pour en rendre à quelqu'un. Bref soyez un ami par mauvais temps.


                Achetez ‘L'Art de se Lancer'  de Guy Kawasaky :



                En 2005, Josh Kaufman sélectionne une liste de 99 livres parmi les meilleurs qui couvrent les domaines traditionnels d'un MBA. Il vient d'inventer le Personal MBA.