Gaston Toutain, mon grand-père entraîneur au Havre Athlétic Club (HAC)



(Cet article est évolutif - C'est-à-dire que je le ferai évoluer au fil de mes recherches et de mes découvertes)
Gaston Toutain


Raconter son grand-père c'est forcément émouvant pour un petit-fils. Mon grand-père s'appelait Gaston. Il était entraîneur au Havre Athletic Club, le club doyen du football français des années 1960 à 1980.


Gaston est celui dont tout le monde m'a parlé mais que je n'ai jamais connu. Papiers, magazines, photos, ... Je me suis plongé dans l'histoire de Gaston à la recherche de bouts de son histoire. Je partage dans cet article mes premières découvertes.

De mon grand-père Gaston - le père de mon père - je sais au début de cette enquête tout ce que l'état civil sait m'en dire. 

Il est né le 2 novembre 1922 au Havre. Il s'est marié le 5 avril 1946 à Rose Binay. Rose et Gaston auront sept enfants : Serge, Alain, Joël, Dominique, Thierry, Christine et Bruno. Gaston décède le 25 juin 1986 à l'âge de 63 ans. 

Des récits familiaux, je sais que la passion de Gaston c'est le football. Et surtout un club : le Havre Athlétic Club (HAC), le club de football du Havre.

"Il y était toutes les fins de semaines"

Quel était son rôle au HAC ?

"Il était dirigeant" "bénévole", "entraîneur", ...

Au fil des discussions que j'initie avec ma famille sur mon grand-père, je m'aperçois que le temps a fait son oeuvre et que les souvenirs et les dates ont perdu un peu de leur précision.

Au-delà du temps, je comprends autre chose, c'est que l'investissement de Gaston au HAC était son domaine réservé, un domaine protégé la fin de semaine à l'écart de la famille où il entraînait des dizaines de jeunes au football et leur transmettait sa passion du ballon rond.

C'est à partir de là que débute réellement mon enquête...

Une enquête faite de papiers, de photos, de magazines et des témoins de l'époque pour en savoir plus sur les années football de mon grand-père.

Marie-Louise Charlotte Rabec, la sœur de mon arrière grand-père



Melancholia, vers 1627 - 1628 (Hendrick Ter Brugghen)

Le dernier jour de Marie-Louise


Je ne connaissais pas Marie-Louise - la sœur de mon arrière grand-père Pierre - avant d'entreprendre des recherches sur sa vie. Personne dans la famille n'en a entendu parler. J'ai donc tristement fait sa connaissance par l'entremise d'un article de presse qui annonçait son décès.

Car le fait le plus extraordinaire de la vie de Marie-Louise Charlotte Rabec fut étrangement sa mort. Le matin du 2 février 1924, à l'âge de 44 ans, Marie Louise Rabec met fin à ses jours en se pendant dans le couloir de son appartement à Cabourg.


L'Ouest-Éclair - 9 février 1924

C'est ainsi que débutèrent mes recherches sur Marie-Louise.

J'ai retrouvé (et visité) la maison où est né mon arrière-grand-père Pierre Rabec



Cet été, j'ai profité de mes vacances en Normandie pour retrouver et visiter la maison où est né mon arrière-grand-père, Pierre Rabec (1876-1941).

Visiter la maison de son ancêtre a quelque chose de magique. Laissez-moi vous raconter comment par une belle journée d'été, sous un ciel bleu, dans la campagne normande, mes parents et moi avons remonté le temps et rendu visite à Pierre.

Première étape : retrouver le village de la Houcharderie


Acte de naissance de Pierre Aimé Rabec (Extrait) - 1876

Mes recherches débutent avec l'acte de naissance de Pierre - disponible sur le site Internet des Archives Départementales de la Manche. Il y est indiqué qu'il est né au domicile de ses parents au village de la Houcharderie commune de Pont-Hébert.

Une recherche sur Google Map ne me permet malheureusement pas de retrouver ce village. En revanche, en scrutant avec attention les villages avoisinant, j'ai repéré un village au nom approchant : la Houchardière et j'ai l'intuition qu'il s'agit du même village.

Pour m'en assurer, je me rends sur le site Internet Géoportail de l'IGN qui va me permettre de comparer une carte des environs datant de 1950 avec une carte d'aujourd'hui  :

Comparaison carte IGN  de nos jours (à gauche) et Carte IGN 1950 (à droite)

Mon intuition est donc la bonne : la Houchardière s'apellait auparavant le Houcharderie. C'est dans ce village qu'est né mon arrière-grand-père en 1876.