Replay, de Ken Grimwood




Et vous, si vous pouviez recommencer votre vie, que changeriez-vous ?

Jeff Winston décède un beau jour d'une crise cardiaque alors qu'il est au téléphone avec sa femme mais se réveille aussitôt dans son corps et dans sa vie alors qu'il avait 25 ans. 

Je Suis une Légende, de Richard Mathéson



Chaque jour, il doit organiser son existence solitaire dans une cité à l'abandon, vidée de ses habitants par une étrange épidémie. Un virus incurable qui contraint les hommes à se nourrir de sang et les oblige à fuir les rayons du soleil... Chaque nuit, les vampires le traquent jusqu'aux portes de sa demeure, frêle refuge contre une horde aux visages familiers de ses anciens voisins ou de sa propre femme. Chaque nuit est un cauchemar pour le dernier homme, l'ultime survivant d'une espèce désormais légendaire.

Je Suis une Légende est le glissement d'une fin de monde vers un nouveau monde. C'est l'espoir d'une civilisation qu'incarne Neville, le héros, et que ce-dernier aimerait voir survivre : des concertos et de la musique classique criés à tue-tête au travers d'un haut-parleur pour couvrir le bruit des zombies ; des livres de science, dernières traces d'humanité, qu'il feint d'emprunter dans une bibliothèque vidée de ses lecteurs ; des rasades d'alcool pour s'oublier et dans l'ivresse se remémorer le passé ; ...

Neville s'enferme dans des routines sensées le protéger des monstres dehors. Mais dans un monde où il est le seul survivant entouré de vampires, qui dit que ce n'est pas lui le monstre ?

(En 2007, ce roman sera adapté au cinéma avec Will Smith dans le rôle principal de Neville).

Achetez ‘Je Suis une Légende’ de Richard Matheson :



En 2005, Josh Kaufman sélectionne une liste de 99 livres parmi les meilleurs qui couvrent les domaines traditionnels d'un MBA. Il vient d'inventer le Personal MBA.

Le Passage, de Justin Cronin




Le Passage est un livre culte dans le genre de la science-fiction. 1256 pages au fil desquelles l'auteur enveloppe le lecteur dans un univers post-apocalyptique qui lui est propre, fait de sang et d'espérances.

L'histoire en quelques mots. Nous sommes en 2010. Une agence gouvernementale américaine clandestine effectue des expériences sur un virus mutant susceptible de prolonger la vie des personnes à qui il est inoculé. Les cobayes sont choisis parce que personne ne s’inquiétera de leur soudaine disparition : des prisonniers qui patientent dans le couloir de la mort, des sans-domiciles fixes, et Amy, sept ans, une enfant abandonnée. L'expérience militaire dérape le jour où les cobayes mutent, développent une force extraordinaire, attaquent le centre de recherche et s'échappent. A partir de ce jour, plus rien ne sera comme avant. 

Cent ans ont passé. Une communauté a survécu à l'apocalypse causée par l'attaque des mutants. Un jour, une adolescente frappe à la porte de cette communauté. Il s'agit d'Amy qui a maintenant cents ans mais qui a toujours le corps d'une enfant de sept ans. L'aventure ne fait que commencer.

Ce livre est passionnant et s'il fallait le comparer, je pense que ce serait l'étrange combinaison d'une série comme Walking Dead qui rencontrerait Le Seigneur des Anneaux

C'est également une fable empreinte de mysticisme. Un retour là où tout a commencé. Une expédition pour vivre le monde et en faire l'expérience. Une épopée post-apocalyptique. Une visite d'une Amérique qui est tombée en ruine. La survie d'un pré-carré d'humanité qui chevauche à la recherche de survivants. C'est un roman chorale ou plusieurs voix s'expriment. Une foultitude de personnages apparaissent (on s'y perd d'ailleurs un peu dans le snoms). Beaucoup sont attachants. tous ajoutent du sens à cette histoire jusqu'à la révélation finale.

A lire absolument si vous aimez les grandes fresques, les romans d'anticipation et les ambiances after the war !

Achetez ‘Le Passage’ de Justin Cronin :


La Vérité sur l'Affaire Harry Québert, de Joël Dicker



Comme on annonçait la sortie du "Livre des Baltimore" de Joël Dicker, j'ai voulu me faire une idée sur l'auteur et me suis procuré son roman qui l'a fait connaître : La Vérité sur l'Affaire Harry Québert

Le livre - épais de 700 pages  - emmène le lecteur aux Etats-Unis d'Amérique dans le petit village d'Aurora dans le New Hampshire. La tranquillité de la ville fut troublée en 1975 par l’intrigante et soudaine disparition de la jeune Nola Kellergan, âgée de 15 ans. En 2008, son squelette est retrouvé enterré dans la propriété de l'écrivain Harry Québert. Tout semble accuser le romancier. Et pourtant, Marcus Goldman, élève et ami d'Harry Québert, a une certitude : son maître littéraire est innocent. L'enquête commence ...

Joel Dicker a 27 ans lorsqu'il publie La Vérité sur l'Affaire Harry Québert en 2012. Il en vendra près d'1,5 millions d'exemplaires et recevra plusieurs prix.

La construction du livre est admirable. Les flashbacks se succèdent sans jamais lasser. Et plusieurs thèmes se rencontrent : celui d'une Amérique où il faut sauver les apparences mais qui pique aux yeux quand on y regarde de plus près (J'ai adoré ces personnages qui se liquéfient quand on s'intéresse trop à eux comme du chocolat qui fond au soleil) ; celui de l'écriture d'un livre métaphoriquement comparée à l'art de la boxe ; celui d'une histoire d'amour (peut-être pas la partie la plus réussie) impossible.

A lire donc pour découvrir le "phénomène Joël Dicker" ou "le suisse récompensé par le prix de l'Académie Française", s'en faire une idée, lire un bon polar, être surpris à chaque rebondissements. A fuir si l'on vient y chercher un auteur qui a du style (ce n'est vraiment pas la force de ce livre) ou une belle histoire d'amour.

Achetez ‘La Vérité sur l'Affaire Harry Québert’ de Joël Dicker :



En 2005, Josh Kaufman sélectionne une liste de 99 livres parmi les meilleurs qui couvrent les domaines traditionnels d'un MBA. Il vient d'inventer le Personal MBA.