Strengths Finder 2.0, Découvrez vos forces ! , de Tom Rath


# De la liste des 99 meilleurs livres de Business du Personal MBA

Je n'ai aucun super-pouvoir. Triste constat arrivé à mon âge : je ne vole pas, je ne traverse pas les murs, je ne prédis pas l'avenir et ma capacité à prendre les transports en commun parisiens chaque matin et chaque soir, n'est en rien reconnu à ce jour par la communauté scientifique comme un don surnaturel.

Heureusement, des lectures comme celles de Strengths Finders 2.0 de Tom Rath me réconcilient vite avec cette idée que sommeille en chacun de nous des talents à découvrir.
Ce qu'il y a de sympathique à la lecture de Strengths Finder 2.0, c'est que le super-héros, c'est Monsieur / Madame tout le monde : c'est Louise votre voisine de bureau qui essaie de faire illusion à un poste de commercial alors que son talent à elle ce sont les chiffres, ou bien c'est votre chef de projet qui a manifestement atteint son niveau d'incompétence (à ce sujet lire Le Principe de Peter, de Peter et Rull) dans la mesure où son talent à lui c'est d'être créatif, mais pas de prendre des responsabilités.

70 % des personnes interrogées (sur un échantillon de 10 millions d'interviews) par l'institut Gallup déclarent qu'elles ne font pas au quotidien ce qu'elles savent faire le mieux. Ce pourrait être doucement amusant, si ce n'était pas angoissant lorsqu'on liste avec Tom Rath les conséquences que cela peut avoir sur la santé du salarié et de son entreprise : appréhension à l'idée d'aller travailler, des interactions plus négatives que positives avec ses collègues, une moindre considération de la clientèle, un dénigrement incessant de son entreprise, une productivité et une créativité à la baisse chaque jour.

Comment répondent les entreprises ? C'est bien là leur paradoxe selon Tom Rath : confrontées à des salariés mal installés dans leurs fonctions au regards de leurs talents, elles répondent par des formations afin qu'ils deviennent ce qu'ils ne sont pas : on enverra Louise à un stage d'aide à l'efficacité commerciale, tandis que votre chef de projet sera coaché aux méthodes de Management de telle ou telle "Académie du Management".

Et Tom Rath de résumer : cessons de croire qu'avec un peu d'effort nous pouvons tous changer, n'essayons pas de devenir ce que nous ne sommes pas, devenons juste un peu plus ce que nous sommes !

Fort de cette injonction, Tom Rath expose l'équation suivante, à l'appui de son argumentation :

Talent x Temps = Force

Le Talent. Nous changeons tous au fil du temps, mais les recherches tendent à démontrer que nos personnalités en revanche évoluent pas ou peu. Ainsi Tom Rath cite une étude réalisée sur 1000 enfants en Nouvelle-Zélande, et qui révèle que les traits de personnalité observés chez eux à l'âge de 3 ans sont sensiblement identiques à ceux qu'ils ont à l'âge de 26 ans. Autrement dit, et c'est tout le propos de l'auteur, les talents sont des pré-disposition, et ne s'acquièrent pas, contrairement aux connaissances et compétences, qui s'acquièrent par l'étude et l'expérience.

Et s'il n'est pas impossible de développer de nouveaux talents, c'est à condition de disposer d'un second facteur : du temps à consacrer à l'acquisition d'un talent supplémentaire.

Le Temps. Tom Rath explique le rôle joué par le temps dans son équation par l'illustration suivante : celui qui à une pré-disposition physique à être particulièrement musclé, le sera toujours moins s'il n'y travaille pas, que celui qui n'a aucune pré-disposition mais passe toutes ses journées dans une salle de sport.

La seule différence, c'est que le premier s'il avait voulu, aurait pu réaliser ce progrès en très peu d'effort et de temps, tandis que le second n'aurait jamais pu faire autrement que d'y consacrer autant de temps.

En conclusion, passer du temps à travailler sur vos quelques talents sera toujours plus rentable que de chercher à combler vos faiblesses.

La dernière recommandation de Tom Rath est d'avoir conscience de ce qu'il appelle les "angles morts". L'analogie que je dressais en introduction entre talent et super-pouvoir n'est pas infondée. Un super-héros qui ne maitrise pas ses super-pouvoirs devient un super-boulet (ça c'est MON équation ;) ).

Dans des  films comme Hancock ou X-Men ou un dessin animé comme Les Indestructibles , c'est toujours la même histoire : le super-héros qui n'use pas de ses pouvoirs en conscience gagne vite  en impopularité, jusqu'à provoquer son exil forcé, son banissement. Il en va de-même pour celui ou celle qui userait de ses talents sans conscience : imaginez quelles conséquences peut avoir un talent de Command - ce qui consiste à toujours assumer et diriger quelque soit le contexte - s'il est utilisé sans considération et à l'excès !

Que penser de Strengths Finder 2.0 ?

Dans son format, Strengths Finder 2.0 a ceci de particulier qu'il dispose d'un code à gratter dans ses dernières pages. La démarche est simple, il faut s'inscrire sur le site www.strengthsfinder.com   , indiquer le code - vabale une seul fois - et dérouler le test. Vous répondez à 127 questions et disposez pour chacune de 20 secondes.

A l'issue, il résulte l'édition d'un rapport très circonstancié et complètement personnalisé sur vos principales forces (1) , un plan d'action à mettre en œuvre en cohérence avec les forces qui sont les vôtres et enfin des témoignages très concrets de personnes qui partagent comme vous ces mêmes forces.

Le rapport circonstancié est d'autant plus intéressant qu'à côté de la définition partagée d'un thème avec tous ceux qui disposent de cette dominante (2), s'ajoute une description très détaillée de ce qui vous fait sortir du lot, en fonction des réponses que vous avez faites (3).

J'ai fait ce test et pour vous donner une idée, voici mes résultats.

(1) D'abord mes 5 dominantes (je conserve ici l'ordre du test) :
  • Analytical
  • Ideation
  • Individualization
  • Self-Assurance
  • Command
(2) Ensuite pour chacune de ces dominantes - je donne ici l'exemple avec Analytical - une présentation de ce que cela signifie :

  • People who are especially talented in the Analytical theme search for reasons and causes. 
  • They have the ability to think about all the factors that might affect a situation.

(3) Puis une présentation de ce qui me fait "sortir du lot" par rapport à ceux qui partagent avec moi cette dominante : 
Instinctively, you may seek to be regarded as a believable, competent, and accomplished person. Perhaps you appreciate being valued for your ability to reason through things. Sometimes you use bits of evidence to reconstruct ideas, processes, plans, and/or mechanisms. Sometimes you start with the whole and reduce it to bits of evidence. Because of your strengths, you periodically set high standards of precision and thoroughness when you are involved in certain types of research. Perhaps you think of ways you might produce more accurate results in the future. Sometimes you are one of the people who notices problems as they arise. Maybe you even figure out how to fix some of those problems. Driven by your talents, you occasionally figure out what factors caused someone to behave in a certain way. Once in a while, you present evidence that explains why a particular event occurred. Perhaps some people rely on you to help them find reasonable explanations. Chances are good that you might search for the factors that produced a certain outcome or started a particular chain of events. Sometimes you are frustrated until you figure out why things happened the way they did. By nature, you usually like to work alone. Why? You sense you can accomplish a lot more that way. You enhance your personal productivity by assigning a level of importance and urgency to every task. You probably start with the most critical activity and work your way to the least critical.

Qu'est-ce que ce test m'apprend sur moi ?

Les résultats sont flatteurs, frustrants, motivants et structurants.

Soyons clair, quelque soit le résultat, le portrait est plutôt flatteur, car l'idée de l'auteur est claire : il veut nous révéler nos forces, et pas nos faiblesses. En introduction de son livre, il explique d'ailleurs la philosophie qui l'anime, j'aurai l'occasion d'y revenir dans un prochain billet car je la trouve extrêmement intéressante.

Il y a aussi un côté un peu frustrant : j'aurai appris avec 8€ et une heure de mon temps ce que 20 000 € de frais de scolarité et trois années en école de commerce ne m'auront jamais appris : où suis-je bon ?

Au-delà des qualités mises en avant, je trouve particulièrement motivant et structurant ce résultat qui pointe 5 thèmes à l'exclusion de 29 autres. C'est motivant car nous savons que notre énergie est limitée, et plutôt que de s'éparpiller, ce test m'oblige à m'investir sur quelques qualités dont je semble disposer pour en tirer une productivité plus élevée. C'est structurant ensuite car cela met des mots sur des qualités dont je pouvais avoir l'intuition mais qui me paraissaient encore trop confuses.

Bref, vous l'aurez compris, je recommande vivement la lecture de ce livre à toute personne qui se pose la question de savoir pour quoi elle est faite et qui veut gagner du temps à le découvrir maintenant plutôt que d'errer jusqu'à découvrir sur le tard sa vocation ;)

Achetez ‘Strengths Finder 2.0’ de Tom Rath :





En 2005, Josh Kaufman sélectionne une liste de 99 livres parmi les meilleurs qui couvrent les domaines traditionnels d'un MBA. Il vient d'inventer le Personal MBA.