Power, les 48 lois du Pouvoir, de Robert Greene



-----------------

Titre original : The 48 Laws of Power

Version papier : 464 pages

Temps de lecture estimé : 20 heures environ

Achat du livre : cliquer ici

-----------------

Extraits

“When you are trying to impress people with words, the more you say, the more common you appear, and the less in control. Even if you are saying something banal, it will seem original if you make it vague, open-ended, and sphinxlike. Powerful people impress and intimidate by saying less. The more you say, the more likely you are to say something foolish.” 
― Robert Greene, The 48 Laws of Power

“Appearing better than others is always dangerous, but most dangerous of all is to appear to have no faults or weaknesses. Envy creates silent enemies. It is smart to occasionally display defects, and admit to harmless vices, in order to deflect envy and appear more human and approachable. Only gods and the dead can seem perfect with impunity.” 
― Robert Greene, The 48 Laws of Power





'Le sentiment de n'avoir aucun pouvoir sur les gens et les événements est difficilement supportable : l'impuissance rend malheureux. Personne ne réclame moins de pouvoir, tout le monde en veut davantage.'

Si le Pouvoir avait ses Lois, quelles seraient-elles ?


C'est à cette question que se propose de répondre Robert Greene dans Les 48 Lois du Pouvoir, un best-seller vendu à + 2 millions d'exemplaires.

Véritable manuel de la manipulation, Les 48 Lois du Pouvoir analysent la quintessence de cette sagesse millénaire, tirée de la vie et des œuvres des plus illustres stratèges (Sun Zi, Clausewitz), hommes d' État (César, Louis XIV, Bismarck, Talleyrand), courtisans (Castiglione, Gracián), séducteurs (Ninon de Lenclos, Casanova) et escrocs de l'histoire.

Amoral, intelligent, impitoyable et captivant, cet ouvrage colossal condense 3000 ans d'histoire du pouvoir en 48 lois.

Mon sentiment, après avoir tourné la dernière page de ce précieux livre, c'est d'abord de l'admiration pour Robert Greene.

Quel travail herculéen pour condenser 3000 ans d'Histoire et arriver à mettre en musique tous ces puissants qui illustrent chacune des lois : Cléopâtre, César, Louis XIV, Napoléon, Bismarck, Casanova, Sun Zi, Clausewitz, ... 


Robert Greene relie d'un fil d'or tous ces puissants, pourtant d'époques et de lieux différents, et leur donne vie. Il décortique leur stratégie de pouvoir, leurs succès, leurs échecs, donne à voir comment le lecteur peut à son tour s'en inspirer et énonce les 48 Lois pour exceller dans les jeux de pouvoir.

Le livre est dense mais accessible, les exemples foisonnent, les citations également. A mi-chemin entre un travail d'historien et celui d'un psychologue, Robert Greene explore toutes les facettes de la nature humaine.



Quelles sont-elles ces lois ?


Ne donnez à vos ennemis aucune possibilité de négociation, aucun espoir, aucune marge de manoeuvre. Écrasez-les, c'est tout"

Il serait vain de vouloir résumer ses lois, mais on pourra retenir que le pouvoir repose selon Robert Greene sur notre capacité à nous maîtriser, à ne pas laisser paraître nos émotions, à rester fluide, insaisissable, imprévisible, à ne pas prendre parti. Il réside aussi dans notre capacité à exploiter les faiblesses de l'autre, donc à les repérer, à écouter, à courtiser.

Achetez ‘Les 48 Lois du Pouvoir'  de Robert Green :


Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire