Le Grand Art de la Petite Conversation, de Debra Fine

L'hôtesse d'accueil que je croise chaque matin revient d'un congé maternité. La dame qui vient nettoyer mon bureau chaque soir est portugaise, a des problèmes de dos et a un fils qui fait des études. La jeune fille à notre cantine a 28 ans, est mariée, son métier ne lui plait pas, elle aimerait être graphiste, mais si elle s'écoutait elle deviendrait costumière.  Le restaurateur où je vais parfois déjeuner habite un deux pièces avec sa femme et son enfant d'un an qui s'appelle Massimo, et le couple s'apprête à déménager, car il trouve leur appartement trop petit pour trois personnes. Si je sais tout ça, c'est parce que j'ai décidé un jour de faire une chose que je ne m'étais jamais su capable de faire : démarrer des conversations avec de parfaits inconnus. 

Voici les trois livres qui m'ont permis de le faire.

Pour la plupart d'entre nous, s'avancer vers un inconnu, et engager la conversation avec lui, n'est pas une chose facile. Et je trouve l'explication de  Debra Fine convaincante quand elle en cherche la raison. Dans son livre - Le Grand Art de la petite conversation : comment briser la glace dans toutes les occasions en disant toujours le bon mot au bon moment - elle raconte :
"Il n'est pas étonnant que de nombreuses personnes n'aient pas de techniques de conversation appropriées. Nos plus anciens souvenirs nous hantent et nous conditionnent toujours à l'âge adulte. Notre prime éducation nous empêche d'initier le contact avec l'autre car dans notre petite enfance, à un âge impressionnable, nos parents nous ont appris que :
  • Tout vient à point à qui sait attendre.
  • Le silence est d'or
  • On ne prend la parole qu'après être présenté.
  • On ne parle pas à des inconnus.
Étant enfant ces adages nous ont beaucoup servis. Ils ont contribué à nous préserver et nous ont inculqué la politesse. Mais à présent que nous sommes adultes, notre sécurité n'est pas menacée par chaque nouvelle rencontre !
En fait, les occasions où l'on PEUT engager la conversation avec un inconnu sont plus nombreuses qu'on ne le pense : 
  • à sa boite aux lettres en récupérant son courrier, 
  • dans un train ou un avion, 
  • dans une salle d'attente chez le médecin, 
  • à la pause café ou pause cigarette de notre entreprise, 
  • à la cantine, au cinéma, 
  • dans un salon de coiffure, 
  • en allant chercher ses enfants à l'école, 
  • en achetant son pain,  ...
Sans compter les occasions où l'on ne nous laisse pas le choix, et où l'on DOIT démarrer une discussion avec un inconnu :
  • un mariage, 
  • un pot de départ, 
  • une soirée où nous ne connaissons personne,
  • un entretien de recrutement,
  • l'invitation d'un client,
  • un premier jour dans une nouvelle entreprise, 
  • un déjeuner avec sa belle-famille,
  • un colloque, un salon professionnel, une conférence, ...
En 2006, c'est précisément le livre de Débra Fine - Le Grand Art de la petite conversation : comment briser la glace dans toutes les occasions en disant toujours le bon mot au bon moment - qui m'a boosté et m'a donné envie de franchir le pas.

Débra Fine y développe l'art du Small Talk. Le Small Talk n'a pas d'équivalent en français. C'est un terme américain qui désigne toutes les conversations futiles qui servent de brise-glace et permettent d'engager la conversation : un art de la "conversation légère," où l'on parle du temps qu'il fait, de l'émission de TV que l'on a vu hier, de la famille, de la vie d'entreprise, ...  de tout ce qui engage à un échange authentique et qui permet d'arriver ensuite à des sujets plus sérieux.

Puis j'ai découvert en 2009 un second livre tout aussi enthousiasmant sur le sujet : Comment se faire des amis de Dale Carnegie. J'ai déjà eu l'occasion d'en parler dans un précédent billet. J'y ai appris trois principes forts qui construisent désormais mes échanges :
Principe 1 : Complimentez honnêtement et sincèrement.
Principe 2 : Ne critiquez pas, ne condamnez pas.
Principe 3 : Motivez souvent pour faire faire ce que vous voulez.  
Et me voilà arrivé aujourd'hui à un troisième livre, dont je commence seulement la lecture et qui fait partie de la liste des 99 livres du Personal MBA : Conversations Cruciales. Le livre est déjà plus pointu que les deux autres, et à vocation à expliquer comment ouvrir le chemin du dialogue quand les opinions en jeu sont oppoées, les enjeux importants et les émotions fortes. Tout un programme !

Achetez ‘Survivre Dans un Monde Sans Pitié’ d'Adam Soboczynski :




En 2005, Josh Kaufman sélectionne une liste de 99 livres parmi les meilleurs qui couvrent les domaines traditionnels d'un MBA. Il vient d'inventer le Personal MBA.